Equibasic : une technologie naturelle pour le contrôle des champignons

Nouvelles | Sans Commentaires

Naturdai Equibasic est la solution parfaite pour tous les agriculteurs qui souhaitent contrôler de façon complètement naturelle l’apparition de champignons dans leurs cultures.
Ce produit contient un extrait de prêle 2 %, une substance de base autorisée au niveau européen qui contient un haut pourcentage de silicium, lequel permet de créer une barrière physique qui empêche la pénétration du mycélium du champignon dans la plante.
Il s’agit d’un instrument très efficace pour la prévention et le contrôle de maladies telles que le mildiou, l’alternaria et la rouille, et dont l’utilisation est autorisée dans les cultures horticoles et fruitières, les baies et la vigne.
Le silicium réduit l’humidité grâce au fait qu’il est très hygroscopique, ce qui élimine les conditions de développement des champignons. En définitive, Equibasic est le produit idéal pour les agriculteurs qui souhaitent réduire l’utilisation de fongicides de synthèse et qui ont besoin d’un produit naturel efficace à effet antifongique.

Control de hongos

Control de hongos

Idai Nature lance ESQUIVE au Portugal pour venir à bout des maladies du bois de la vigne (valenciano,italiano,francés,inglés)

Nouvelles | Sans Commentaires

Il s’agit du seul produit capable de réduire la mortalité de la vigne causée par ces maladies grâce à son Trichoderma atroviride l-1237
Idai Nature a réuni plus de 100 experts de la viticulture dans le nord et le sud du Portugal à l’occasion du lancement d’ESQUIVE, le produit phytosanitaire d’origine biologique qui est le plus efficace pour contrôler les maladies du bois dans la vigne.

Ces maladies, notamment l’esca, l’eutypiose et le BDA, que beaucoup appellent le « phylloxera des temps modernes », ont non seulement un effet très négatif sur la qualité et la quantité de la production, mais mettent également en danger la vie du cep lui-même.
ESQUIVE est le seul produit capable de réduire la mortalité de la vigne causée par ces maladies grâce à son Trichoderma atroviridel -1237.
Ceci explique la présence à l’événement, comme invités, des principales entreprises viticoles du pays, de pépiniéristes et de représentants d’associations de vignerons et de différentes universités.
Par ailleurs, l’événement a été relevé par l’intervention d’un parrain d’exception, M. Julián Palacios, expert international en viticulture, propriétaire et directeur technique de la société Julián Palacios-Viticultura Viva.
« Il s’agit sans aucun doute d’un produit qui va faciliter grandement la tâche aux vignerons ».

Idai Nature présente des produits naturels innovants et une image renouvelée à son stand d’Expo AgroAlimentaria Guanajuato

Nouvelles | Sans Commentaires
  • STAND: 503
  • Venez découvrir sa nouvelle pyréthrine apte à l’agriculture écologique, certifiée par l’OMRI et la COFEPRIS. Le produit le plus efficace pour le contrôle de la mouche blanche dans les cultures.

Idai Nature a redoublé ses efforts ces dernières années pour se maintenir à l’avant-garde de la recherche, de l’innovation et du développement de nouveaux intrants pour l’agriculture. Ces efforts ont permis à Idai Nature de disposer des produits les plus sûrs et les plus efficaces du marché.

Sa nouvelle pyréthrine, qui est apte à l’agriculture écologique et certifiée par l’OMRI et la COFEPRIS, est un bon exemple de cette démarche car elle est devenue le produit le plus efficace pour contrôler la mouche blanche dans les cultures tout en respectant l’environnement.

L’efficacité maximale de SANTEM est le résultat d’un équilibre parfait de précision entre la matière première et la formulation (Pour plus d’informations, adressez-vous à portfolioidai@idainature.com).

Ces efforts ont situé Idai Nature à la pointe de l’innovation sur le marché et en ont fait une référence en consultance agronomique au niveau international.

Idai Nature apporte une valeur ajoutée fondamentale qui la différencie de ses concurrents et possède un département technique spécialisé qui offre un service d’attention personnalisé à ses clients. Ceci signifie qu’elle est capable de diagnostiquer l’attaque parasitaire, d’indiquer le traitement aux clients et de les aider à le commercialiser.

« Il nous arrive très souvent de faciliter le contact entre producteurs et acheteurs, ce qui nous permet d’élever la satisfaction de nos clients et de contribuer à leur croissance », déclare Carlos Ledó, le directeur général de l’entreprise.

Il faut également souligner qu’Idai Nature a renouvelé l’image de marque de toutes ses gammes et lignes de produit. Nouveaux logotypes, nouvelles étiquettes, nouvelles fiches techniques… Un restyling qui introduit un style visuel plus coloré et contemporain.

Ce changement ne suppose aucune rupture car il s’inscrit dans la ligne que poursuit l’entreprise pour transmettre l’image d’une société expérimentée, qui envisage l’avenir sous le prisme de la croissance continue.

Expo Agroalimentaria

Expo Agroalimentaria

10 conclusions sur les mécanismes d’action des biostimulants

Nouvelles | Sans Commentaires

La Journée a commencé par l’intervention du docteur Patrick Du Jardin, un des scientifiques les plus renommés à l’échelle mondiale dans le domaine de la biostimulation

La Chaire Bioinsecticides Idai Nature-UPV a organisé une journée réunissant des intervenants de haut niveau dans le but d’examiner les mécanismes physiologiques et le métabolisme sous-jacent à travers lesquels les biostimulants permettent d’augmenter la tolérance des plantes à des situations de stress abiotique en favorisant leur développement.

Les 10 conclusions principales sont les suivantes :

1. À l’origine, les biostimulants ont été définis comme étant des produits appliqués aux plantes pour augmenter le rendement et la qualité des cultures, mais dont la fonction principale ne consistait pas à apporter des nutriments (comme les fertilisants) ni à protéger les plantes contre les pathogènes et les ravageurs (comme les produits de protection).

2. Les biostimulants sont de différente nature :
a. Substances (substances humiques, extraits de plantes, protéines hydrolysées et acides aminés, chitosane et autres polysaccharides et composés inorganiques).
b. Micro-organismes (bactéries et champignons)

3. Le projet des produits fertilisants de la CE, régulé par l’UE, définit le concept de « biostimulant » de la façon suivante :
« Le biostimulant est un produit qui stimule les processus de nutrition des plantes indépendamment du contenu en nutriments du produit dans le seul but d’améliorer une ou plusieurs des caractéristiques suivantes de la plante ou de la rhizosphère de la plante :
a. Efficacité de l’utilisation de nutriments (NUE).
b. Tolérance au stress abiotique.
c. Caractéristiques de qualité.

4. Efficacité de l’utilisation du nutriment. Les biostimulants peuvent l’augmenter à travers la croissance des racines, la solubilisation des nutriments, l’apport de nutriments, la translocation et la distribution de nutriments en modifiant la capacité photosynthétique, la tolérance au stress, etc.

5. Tolérance au stress abiotique : son mécanisme d’action peut prendre trois formes différentes :
a. il se produit avant le stress (activation du système « priming »)
b. il se produit pendant le stress
c. il se produit après le stress (récupération).
On prévoit une hausse de rendement lorsque les plantes sont exposées au stress et on ne prévoit aucune diminution de rendement en l’absence de ce stress.

6. Les caractéristiques de qualité se manifesteront avant et après la récolte ou à travers la régulation du métabolisme primaire et secondaire.

7. Les principaux défis auxquels sont confrontés les biostimulants sont :
a. Scientifiques : la compréhension des mécanismes d’action des biostimulants, de leur interaction avec la plante et d’autres facteurs environnementaux. En outre, il est nécessaire de combler l’écart existant entre les données à l’échelle de laboratoire et les données du terrain.
b. Techniques : garantir l’efficacité sur le terrain et développer une gestion adéquate en collaboration avec les agriculteurs en introduisant les biostimulants dans le cadre de l’ « agriculture de précision ».
c. Réglementation : créer une régulation cohérente fondée sur la science qui facilite l’accès au marché et qui garantisse l’efficacité et la sécurité des produits.

8. Les biostimulants sont des activateurs des processus physiologiques des plantes mais il est nécessaire de mieux les connaître pour leur attribuer toute l’importance qu’ils méritent sur le marché.

9. Les mycorhizes présentent les bénéfices suivants :
a. Elles favorisent la captation de nutriments du sol (P).
b. Elles offrent une plus grande tolérance aux stress biotiques et abiotiques.
c. Elles facilitent le mouvement de nutriments.
d. Elles améliorent les propriétés physico-chimiques du sol.
e. Elles améliorent l’enracinement et l’établissement des plantes.
f. Elles favorisent la diversité des communautés végétales.

10. Les mycorhizes sont des éléments fondamentaux pour renforcer la résilience des plantes face aux stress induits par le changement climatique : sécheresse, température, salinité, pollution, déficit de nutriments, maladies et attaques parasitaires.

Idai Nature et Tradecorp parrainent le WIFI gratuit pour tous les visiteurs de Fruit Attraction 2018

Nouvelles | Sans Commentaires

Idai Nature et Tradecorp, deux sociétés espagnoles de biotechnologie, continuent de miser ensemble sur l’innovation et les nouvelles technologies en parrainant le premier Wifi gratuit pendant le plus important salon agricole du pays, Fruit Attraction.

Ce service pionnier, qui pourra supporter plus de 64 000 connexions simultanées, « cadre à la perfection avec le core business de ces deux entreprises : l’innovation continue », explique Carlos Ledó, le directeur général d’Idai Nature.

Fruit Attraction sera un des premiers salons qui bénéficiera du nouveau service gratuit de Wifi grâce à l’ambitieux projet de rénovation de toute l’infrastructure de connexion sans fil entrepris par IFEMA.

La direction d’Idai Nature a expliqué que c’est la vocation de service et d’orientation au client qui lui a permis de devenir la référence internationale de l’agriculture équilibrée. « Avec ce parrainage, nous voulons démontrer aux agriculteurs que les éléments les plus importants à nos yeux sont toujours les agriculteurs et notre vocation de service du client », affirme Ledó.

 

FRUIT ATTRACTION Hall 7                                                                                                                                                                           

STAND: 7E12

 

 

Idai Nature reçoit le prix PME de l’Année en Internationalisation

Nouvelles | Sans Commentaires

Idai Nature a reçu le prix PME de l’Année en Internationalisation qui est octroyé par la Chambre de Commerce d’Espagne et par le Banco Santander avec la collaboration de la Chambre de Commerce de Valence.

 

L’organisation a décidé de décerner ce prix à Idai Nature en raison de l’importante croissance de ses ventes à l’étranger et de la présence de ses exportations dans 35 pays malgré sa courte trajectoire, étant donné que sa technologie de pointe en matière d’intrants dans une agriculture sans résidus chimiques lui a permis de pénétrer sur de nombreux marchés qui demandent des solutions naturelles efficaces pour relever les défis que suppose cette activité humaine essentielle.

Son fondateur, Carlos Ledó, a souligné cette reconnaissance en raison du prestige des institutions et de l’organisme qui l’ont décernée, et a mis en évidence l’équipe de personnes qui constituent IDAI NATURE en raison de sa recherche constante de l’excellence. Il a également remercié le Banco Santander qui a soutenu l’entreprise tout au long de sa trajectoire et qui a misé sans la moindre hésitation sur un projet innovant et associé à la durabilité et à la santé alimentaire. Enfin, il a tenu à souligner l’importance du rôle que joue la Communauté valencienne en tant que puissance innovante de premier ordre en biotechnologie, biomédecine et bioéconomie, et sa volonté de s’ériger en référence nationale et internationale dans ces disciplines.

Les prix PME de l’année cherchent à reconnaître les efforts des petites et moyennes entreprises qui déploient une activité essentielle pour la création d’emploi et de richesse, et qui la rendent possible grâce à leur engagement et à leurs efforts.

 

La Chaire Idai Nature analyse les mécanismes d’action des biostimulants pour la production végétale

Nouvelles | Sans Commentaires

La Journée commence par l’intervention du docteur Patrick du Jardin, un des scientifiques les plus renommés à l’échelle mondiale dans le domaine de la biostimulation

 

La Chaire Bioinsecticides Idai Nature, qui est mise en œuvre à l’Université polytechnique de Valence, promouvra l’analyse des mécanismes d’action des biostimulants pour la production végétale le 8 novembre prochain, dans la salle de conférences de l’École technique supérieure des ingénieurs agronomes de Valence.

On constate aujourd’hui un intérêt réel au sein du secteur agricole pour connaître à fond les nouvelles solutions et technologies qui optimisent le rendement des cultures et qui permettent à l’agriculteur de se différencier de ses concurrents.

Ceci explique que l’objectif de cette journée est d’examiner les mécanismes génétiques et moléculaires sous-jacents à travers lesquels les biostimulants favorisent la croissance des plantes et leur tolérance dans des situations de stress.

La Journée commencera par l’intervention du docteur Patrick du Jardin, un des scientifiques les plus renommés à l’échelle mondiale dans le domaine de la biostimulation. Patrick du Jardin jouit d’un haut prestige du fait d’être auteur et chercheur dans plus de 200 études scientifiques, de bénéficier du soutien d’institutions et d’universités au niveau mondial et de posséder le titre académique de docteur de la Faculté des sciences agronomiques de Gembloux, de l’Université de Liège (Belgique).

La deuxième intervention sera prononcée par la Docteur Nuria Ferrol González, chercheuse scientifique du Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC), qui possède une longue expérience dans le secteur et qui est spécialisée dans l’étude des mécanismes moléculaires du transport de nutriments dans les mycorhizes arbusculaires.

« Il est vital de connaître les mécanismes d’action des biostimulants pour développer les formulations les plus efficaces possibles et pour fournir des conseils concernant leur utilisation. C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’approfondir la question lors de cette journée », explique Carlos Ledó, le directeur général d’Idai Nature.

 

Le stand d’Idai Nature et Tradecorp bénéficiera de la présence de l’athlète olympique Concha Montaner

Nouvelles | Sans Commentaires

« Faites le saut dans l’agriculture équilibrée »

 

Montaner sensibilisera les agriculteurs sur l’importance de miser sur une agriculture plus saine et durable

 

« Que l’on soit une sportive de haut niveau ou un agriculteur, on l’est 365 jours par an » affirme Concha Montaner, athlète espagnole qui jouit d’un haut prestige international et qui sera présente cette année au stand d’Idai Nature et Tradecorp lors du salon Fruit Attraction pour sensibiliser les agriculteurs sur l’importance de « faire le saut » dans l’agriculture équilibrée.

« Nous sommes de plus en plus exigeants au moment d’acheter des aliments sains et sûrs. C’est pour cette raison que les agriculteurs doivent veiller à ne pas perdre le train dans cette course vers une nouvelle agriculture ». C’est ainsi que Montaner explique le parallélisme entre son expérience et le défi que doit relever le secteur agricole.

Lors de son passage par le stand, la sauteuse en longueur qui a réalisé le plus grand saut de l’histoire avec 6,92 mètres en plein air interviendra pour expliquer les clefs qui lui ont permis de participer à 4 Jeux olympiques et de se maintenir au plus haut niveau compétitif pendant plus de 14 ans.
L’agriculture équilibrée est le résultat du respect de l’être humain pour le milieu qui l’entoure et, par conséquent, de l’exigence du marché qui ne se contente plus de produire et de consommer, mais qui exige de le faire dans le respect d’une philosophie verte et durable.« Nous voulons indiquer aux agriculteurs que le moment est venu de faire le saut et que nous sommes ici pour les accompagner tout au long du processus »explique Carlos Ledó, le directeur général d’Idai Nature.
En outre, le stand conjoint d’Idai Nature et Tradecorp comptera un espace thématique qui permettra aux visiteurs de monter sur le podium avec Montaner et d’emporter une photo de souvenir avec ses médailles.

 

FRUIT ATTRACTION Hall 7

STAND: 7E12

Idai Nature participe à une recherche pionnière pour résoudre de façon naturelle les problèmes du bois de la vigne

Nouvelles | Sans Commentaires
  • Idai Nature fait partie du groupe opérationnel Vitinnat, qui est cofinancé par l’Union européenne et par le ministère de l’Agriculture

Les maladies du bois sont une des principales préoccupations des viticulteurs et des techniciens car elles peuvent occasionner en Espagne des pertes annuelles estimées à environ 600 millions d’euros du fait de la nécessité de replanter des ceps très affectés ou morts.

C’est pour cette raison que l’Union européenne, à travers le Fonds européen agricole pour le développement rural, et le ministère de l’Agriculture ont décidé de cofinancer le projet Vitinnat, une recherche pionnière qui relève le défi de résoudre de façon naturelle les problèmes du bois de la vigne.

Concrètement, Vitinnat vise à implanter des solutions naturelles efficaces pour contrôler les maladies du bois de la vigne et leur effet sur la santé et la productivité de la culture ainsi que sur la qualité du raisin et du vin qui en résulte.

Idai Nature a intégré ce groupe opérationnel suprarégional dans le but d’obtenir un nouveau produit naturel, efficace et stable qui résolve cette problématique, qui soit susceptible d’être utilisé dans l’agriculture écologique et qui contribue à réduire l’utilisation de matières actives d’origine chimique dans la viticulture.

La création de ce groupe formé par des entités d’Estrémadure, de Castille et León, de la Communauté valencienne et de la Communauté de Madrid a été possible à travers l’Association européenne pour l’innovation en matière de productivité et de durabilité agricole (AEI-agri).