Comment éliminer l’oïdium du pêcher de façon naturelle – IdaiNature | Productos bioestimulantes y de biocontrol
 In Blog, Sabías Qué…

L’oïdium, également connu sous le nom de pourriture blanche, est une maladie des arbres fruitiers à noyaux, causée par les champignons Sphaerotheca pannosa et Podosphaera tridactyla et qui touche principalement et de manière plus importante le pêcher, le nectarinier et l’abricotier.

 

Il est important de détecter sa présence à temps, au risque de causer de grands dégâts sur les cultures, en observant et en identifiant les taches de poussière blanche cotonneuse caractéristiques, apparaissant sur les feuilles, les bourgeons et/ou les fruits.

 

Nous développons ci-dessous des informations de base sur l’oïdium, afin de pouvoir l’éviter ou réduire son impact sur les arbres fruitiers à noyaux, le cas échéant :

 

Cycle du champignon :

 

Pendant l’hiver, le champignon génère du mycélium pour se nourrir et conserve ses spores dans des structures appelées cléistothèces.

 

L’arrivée du printemps entraîne la libération de ces spores qui vont aider le champignon à se propager et à coloniser de nouvelles parties de la culture. Son développement sera favorisé dans les environnements humides avec des températures douces. La pluie et les hautes températures pouvant être atteintes en été contribueront à ralentir l’infection.

 

Jusqu’à l’automne, le champignon continuera à se propager plus ou moins intensément, selon les conditions environnementales, puis reproduira des cléistothèces afin de protéger les spores pendant l’hiver.

 

Principaux dégâts :

 

Directs : Affaiblissement de la culture, puisqu’il s’en nourrit, et de sa production, lorsque le champignon attaque directement les bourgeons ou les fruits nouvellement formés.

Indirects : Perte de la capacité photosynthétique due au manque de lumière, le champignon recouvrant la face extérieure des feuilles, et difficulté respiratoire lorsque le champignon recouvre l’envers. Ces difficultés peuvent entraîner une immaturité et une moindre qualité des fruits.

 

 

 

Comment le détecter ?

 

Comme indiqué ci-dessus, le champignon génère une poussière blanche à la texture cotonneuse que l’on peut voir sur les feuilles, les bourgeons et/ou les fruits.

 

Il convient d’être attentif et de bien observer au cours des périodes associant températures douces et humidité environnementale élevée. C’est en effet à ce moment-là que son développement est le plus rapide et que sa présence est plus facile à détecter.

 

Comment le combattre ?

 

Pour tenter d’éviter sa présence sur une parcelle, il est très important de procéder à une gestion adéquate. La prévention est toujours notre meilleure arme contre tout type d’organisme nuisible ou de maladie.

 

Il serait donc recommandé de :

 

  • Adapter l’irrigation en fonction des conditions environnementales.
  • Éviter l’excès d’engrais.
  • Éliminer les mauvaises herbes.
  • Favoriser l’aération.

Il est en outre toujours possible de s’aider de produits spécifiques pour y faire face et éviter de graves dégâts sur la culture.

 

Idai Nature recommande l’utilisation de solutions naturelles telles qu’OROCIDE (N° d’enregistrement : ES-00867), formulé à partir huile essentielle d’orange à 6 %, en raison de sa grande efficacité et parce qu’il ne crée pas de résistance.

Recent Posts

Voulez-vous travailler avec nous? Contact